Réduire le volume des boues, limiter les quantités de stockage et stabiliser les résidus avant leur rejet ou valorisation. Une mission quotidienne pour les responsables de stations d’épuration des collectivités. Mais que faire quand les équipements ne répondent plus ?

Dans le Maine-et-Loire, c’est à une panne de centrifugeuse fixe que s’est récemment confrontée cette collectivité de 5 000 habitants. Diagnostic fait, le constat laissait l’équipe technique de la station d’épuration dans un sérieux embarras : plusieurs semaines de réparations étaient en effet à prévoir.

Plus qu’une seule solution pour maintenir l’activité de la station et éviter tous risques de pollution : opter pour le réflexe SEMEO et mobiliser l’expertise de ses équipes. En moins de 48 heures une unité mobile de centrifugation des boues a été mobilisée sur site pour prendre la relève du traitement dans des conditions strictement identiques.

Formé pendant 2 jours aux réglages et au fonctionnement de la centrifugeuse, les techniciens de la commune ont pu assurer la continuité du processus de traitement de la station d’épuration.

Logo Header Menu